Les Trois Clochers

Pour la sauvegarde du patrimoine des églises de Courthioust, Colonard et Corubert

Accueil > Courthioust > Les 1000 ans de Notre-Dame de Courthioust

Les 1000 ans de Notre-Dame de Courthioust

jeudi 16 décembre 2010, par Les Trois Clochers

Le nom de Courthioust est un dérivé du latin « curtis », petit domaine. Perdu dans un vallon sauvage au pied d’un tertre, l’édifice à la silhouette simple et élégante, Notre Dame de Courthioust est plus que millénaire. Au Xème siècle, l’église du village de Curtiolt est donnée par Yves de Creil, seigneur de Bellème en 940, à Notre-Dame du vieux château de Bellème.

Fin Xème – XIIème siècle

Une église primitive est construite, de plus petite taille que l’actuelle.

  • 987 : avènement d’Hugues Capet
  • 1096 : première croisade

Rotrou devient seigneur de Mortagne et comte de Nogent ; nombreux conflits avec le comte du Perche Gouet et le seigneur de Bellême

1112 : on trouve trace de la donation de « l’ecclesiae beate Mariae de Curthiot » , ainsi que d’autres églises, à l’abbaye de Marmoutier

  • 1147 : deuxième croisade.

1178 : une bulle du Pape Alexandre III confirme cette donation et les droits qui s’y attachent.

  • 1228-1231 : Blanche de Castille et son jeune fils Louis IX assiègent Bellème contre les anglais
  • 1248-1254 : septième croisade menée par St Louis

XIIIème - XVIIème siècle

1274 : la paroisse est vendue au prieur de Saint Martin du Vieux- Bellême.

  • 1430 : Jeanne d’Arc est faite prisonnière, brulée à Rouen un an plus tard
  • 1492 : fin du Moyen Age
  • 1515 : Victoire de François 1er à Marignan
  • 1650 : émigration de familles percheronnes vers le Canada.

XVIIIème siècle

1701 : en prévision d’une visite épiscopale, un inventaire descriptif de l’édifice est établi qui nous donne une idée précise de son contenu (revêtement mural, mobilier, œuvres statuaires)

1789 : pour éviter que l’église ne soit vendue à la Révolution, les « manants et habitants » de Courthioust la rachetèrent.

XIXème, XXème et XXIème siècle

1807 : suppression de la paroisse

  • 1823 : la commune est fusionnée avec Colonard (celle de Corubert le sera en 1953).
  • 1916 : le Canada met à disposition de la France des forestiers pour exploiter la foret de Bellême et participer à l’effort de guerre.

1983 : L’église est classée « Monument historique » le 29 décembre.

1991 : l’abbé Jean Bizet et les habitants restaurèrent la voute lambrissée.

2008 : Rénovation du grand tableau « Dormition et assomption de la Vierge » de 1657


Photos © Olivier Siegel